Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

pigeonnier-carrepubl.jpgjardin-a-la-francaisepubl-plan.jpg

Ci dessus, l'angle du moyen parc.

1 Le pigeonnier carré

2 allée de pelouse et d'arbres en-dessous les fondations de l'ancien manoir féodal

3 allée de pelouse crées par Monsieur Chaperon

4 porche murer vers 1990 donnant sur la rue du Cocriaumont

5 entrée de la salle des sources

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

plan-situation-publchateau01.jpg 

Plan de situation générale

 

 

·        1 Pièce d’eau, située sur le parvis du château ou autre fois une grande terrasse y prenait place surélevée en 1777

·        2 Le château, grand bâtiment en forme de U, dont la 1ere pierre fût posée en 1356 de cette date aujourd’hui il ne persiste rien d’apparent, aujourd’hui il est d’aspect XVIIIe

·        3 Espace des communs, les cuisines ajoutées au château au XIXe elles sont d’un modernisme et d’une fonctionnalité exemplaire composées d’un piano de plusieurs feux comprenant deux fours, chauffe plats, arrivée d’eau pour de l’eau chaude, et d’un emplacement spécial pour cuire les grandes pièces de poissons, puis d’un grand rôtissoire à chaînes, dans la pièce précédente le vaisselier contenant la vaisselle quotidienne et les grands plats de services, plus loin à l’opposé le confiturier, ou un grand four creux permettait de placer une bassine en cuivre et la chauffer par le-dessous et enfin la chambre froide.

·        4  la cave à charbon, pièce en entre-sol, à l’emplacement des anciennes cuisines donnant sous le colombier rond, relier au château, cet endroit tenait lieu de stockage au charbon avec le pigeonnier carré, un relais en quelque sortes.

·        5 Le pigeonnier rond, qui longtemps servit à juste titre de pigeonnier, jusqu’au jour ou il fût transformer en château d’eau pour l’alimentation et la desserte en eau du château lui-même ainsi que des dépendances, également de mûrisseries à fruits, et enfin au rez-de-chaussée de chambre d’extraction de miel le tout vraisemblablement mis en place fin du XIXe.

·        6 Le garage à carrosses, grande remise qui à servi à ranger les voitures a cheval, jusqu'à l’apparition de la voiture traditionnelle d’aujourd’hui.

·        7 Cour pavée, enclos l’espace qui part de la grille d’entrée jusqu’à l’entrée du garage à carrosses, elle est composée d’une cave dans laquelle ce trouve une pompe à eau reliée au puit, contre le mur d’enceinte, du pavillon d’accueil semi-octogonal, de la forge du maréchal ferrant, de la buanderie et enfin pour finir face au garage à carrosses, la métairie sous laquelle ce trouve les grandes écuries.

·        8 L’orangerie, bâtiment qui comme son nom l’indique sert à ranger les 6 orangers l’hiver que l’ont plaçaient sur le parvis du château l’été, chaque orangers pesait 800Kg, le bâtiment sert aussi de lieu de stockage aux divers plantes comme les phœnix, les verveines, les nombreux rosiers tiges, que l’ont met à proximité immédiate du château.

·        9 Juste au-dessus de l’orangerie ce trouve un magnifique appartement où loge parfois les amis de Mme Chaperon, les Sylvestre.

·        10 En prolongement de l’orangerie et le l’appartement ce trouve respectivement, les petites écuries, où les chevaux de promenades sont mis dans 3 stalles de chêne, le passage permettant de couper et ce rendre derrière le bâtiment, le logement du régisseur et enfin une remise et la grille d’entrée, derrière le même bâtiment, en partant de l’orangerie toujours et en remontant vers la grille ce trouve, la laiterie, un logement de type normand, un hangar, une faisanderie ( face au bâtiment proprement dit, donc totalement indépendant) et le long du mur du parc divers logement de jardiniers antérieur à Mme Chaperon, et enfin une très belle terrasse entourer de claustra dominant le moyen parc.

·        11 Le petit jardin à la Française, ou jardin du curé, complètement pensé par Madame Chaperon, ce jardin prends place vers 1930, remplaçant une pelouse qui elle-même avait remplacée une serre chaude qui fût transférée dans le potager du bas parc.

·        12 jardin à la Française toujours pensé par Madame Chaperon soulignant avec grave l’imposante orangerie dont les murs sont recouvert de palissage à l’extrémité du jardin,(coté laiterie) un socle soutien fièrement une statue en marbre blanc de la naissance de la Vénus entourer de buis tailler en boule, et derrière elle des rosiers grimpant le long d’un claustra formant une niche cintré sur le-dessus à sa droite, dans l’angle que forme le mur de l’orangerie et celui du passage, une colonne Corinthienne de marbre blanc, soutien une belle vasque de pierre dont l’ageratum violet retombe vers le sol débordant tel un vase remplis d’eau.

·        13 Les douves, allée de pavés menant du colombier rond et descendent dans une pente douce vers le dos de la pièce d’eau, mi sous terrain, mi à ciel ouvert.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de histoire-chateau-issou.over-blog.com
  • Le blog de histoire-chateau-issou.over-blog.com
  • : Essaie sur l'histoire de la ville d'Issou (78440) à travers des photos textes et tous autres documents en particulier sur le château
  • Contact

Recherche

Liens