Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 21:42

 

Le château d’Issou    

Construit aux alentours de 1356, sous le règne de Jean II, dit « Le bon », le château n’était bien évidemment pas ce qu’il est aujourd’hui.ROBERT2

Bâti sur une motte féodale, sur l’ancien emplacement du manoir, certainement lui-même en bois, le propriétaire à ce moment était un certain Robert de Fontenay.

Voulant consolider son pouvoir, il édifia en dur ce qui allait devenir le château neuf, avec ses tours de pierre, ses chemins de garde, son donjon central, sa haute et sa basse cours.

Le nec plus ultra de l’époque médiévale. ROBERT3

De ces constructions, il ne reste que peu de témoignages : le pigeonnier carré, à l’angle sud-ouest du moyen parc, la glacière angle sud-est, en sont les derniers vestiges visibles.

Il en reste bien sûr d’autres, mais ceux-ci ne sautent pas aux yeux du visiteur qui flâne, à son gré, le long des majestueuses allées ombragées du parc.

Pour avoir une chance de les débusquer, il faut être malin, chanceux et surtout ne pas être claustrophobe, ni peureux.

Il faut descendre sous terre.

En effet, le parc, le château, ainsi que ses abords, regorgent de-ci de-là de traces du passé, des souterrains aujourd’hui, mais autrefois des boyaux permettant de s’échapper en cas de long siège, de sortir sans être vu, ou simplement des couloirs de communications.

Ces tunnels, servent pour certains encore aujourd’hui, mais simplement pour conduire les eaux de sources vers le château, ses dépendances ainsi qu’aux servitudes municipales tels les lavoirs, les fontaines publiques, et les abreuvoirs divers et variés, eux-mêmes disparus pour la plupart, il y a une trentaine d’années.

Le parc, lui-même, n’était pas aussi étendu qu’aujourd’hui. Il venait simplement englober le château, le reste était, soit des habitations, soit des champs et terres de culture, comme la vigne autrefois très répandue à Issou, d’où son nom de l’époque « FIEF COMMUNG DES VIGNAIGES » Fief des vignes.

Il est fort probable que la terre seigneuriale était ce qu’est aujourd’hui le moyen parc.

De nombreux travaux ont été réalisés pour que le rêve de Robert prenne forme et il réussit son pari ; le monument se dressa bel et bien pour connaître un destin que nous allons écrire ici même.

Du temps de Robert, nous ne pouvons rien ajouter de plus, il faut sauter quelques années pour arriver au XVIe siècle avec la famille de Dampont, illustre famille locale. Les de Dampont firent construire l’église, attachée au château encore à cette époque.

Ils achetèrent de nombreuses parcelles pour agrandir le domaine, ils firent beaucoup de travaux sur une autre de leur propriété Issoussoise, le château de Montalet, communiquant directement avec le château d’Issou par des souterrains aujourd’hui détruits.

ROBERT 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

HERVO ODETTE 18/10/2010 18:29


bonsoir
Je n'imaginais pas que tu avais fais autant de recherches sur le sujet. C'est vraiment passionnant. il est vrai que tu as perdu de nombreux documents mais l'esprit est là malgré tout. Ma mère m'as
toujours dis qu'a la libération la chatelaine avais ouvert les salons à tous pour un bal populaire. Je me souviens avoir été a une kermesse dans le
parc Quel dommage quand tu vois l'intérieur au temps de la splendeur quel saccage.


amartinez 27/10/2010 20:16



Bonsoir.


En effet depuis 1989 il y en a eu des recherches et encore je ne peux pas tout metre ici j'ai encore pas mal de chose a metre ici donc n'hesite pas a revenir voir de temps a autre en tous cas je
te fais plein plein de bisous a tres bientot


Nono



Présentation

  • : Le blog de histoire-chateau-issou.over-blog.com
  • Le blog de histoire-chateau-issou.over-blog.com
  • : Essaie sur l'histoire de la ville d'Issou (78440) à travers des photos textes et tous autres documents en particulier sur le château
  • Contact

Recherche

Liens