Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 11:02

 

Le temps s’étire doucement pour le château, après le tournage du film Camille Claudel, le grand nettoyage qui se fît, a une raison toute simple, 1989, le bicentenaire de la Révolution française.

La commune eue une idée toute simple, pourquoi ne pas faire de ce jour, une fête au château d’Issou.

Alors les boiseries ont été arrachées, les cheminées qui restaient, furent enlevées, un Placoplatre

 

 

remplaça les 01330001.JPG01330008.JPG

01330017.JPG01330016.JPG

boiseries, les miroirs attenant eux, ont disparus.

01330136.JPG01330022.JPG

 

    Les pièces, bien que refaites, n’ont plus du tout de caractère, elles sont lisses, blanches. Dans la salle à manger, on se voit même gratifié d’un nouveau parquet, sans que je puisse m’expliquer la raison de son remplacement, était-il trop abîmé pour le garder ou bien a-t-il tellement plu à quelqu’un, qu’il a d’un coup disparu ?Nous ne le saurons jamais, le fait est que le nouveau parquet remplaçant l’ancien en pointe de Hongrie en chêne, ce révèle être simplement de grandes planches de bois.Tout était fin prêt pour le bal qui devait se dérouler au château ainsi que le feu d’artifice, un buffet a été organisé par la mairie et il s’agit du père de Mathilde, Lionel Rigaud, qui s’en occupa, étant cuisinier.Une bonne idée pour faire travailler un Issoussois, plutôt qu’une entreprise extérieure.

 

 

trous.06470055.JPG06470056.JPG

Nous voilà en 1995, où des travaux commencèrent  au château, une société nommée Bâche de France intervient pour couvrir le bâtiment.

En effet depuis 1984 des fuites sont un phénomène récurent, à force de prendre l’eau, le château se détériore

06470010.JPG06470009.JPG

beaucoup.

 

    Les plafonds s’écroulent les uns après les autres, un an après leur intervention, une association se crée, Les Amis du Château d’Issou, sous loi 1901, donc sans but lucratif, ayant pour président, Monsieur Patrick Perrault.

 

 

les 06470344.JPG06470342.JPG

Issoussois.

 

Ce dimanche-là et le suivant aussi, inutile de préciser que je fus là les deux, nous devions être une bonne dizaine de curieux tout ouïe, ouvert aux explications de Patrick, il y avait Monsieur Desportes, Melle Masurier, Monsieur Sagnol, Patrick Perrault et d’autres dont le patronyme m’échappe.

Une journée magique pour moi, Patrick nous fît visiter le bâtiment, les caves contiguës au pigeonnier rond, (dont une où je n’avais jamais mis les pieds, du au plafond qui s’était écrouler et que je craignais beaucoup mais finalement aucuns dangers.)

 

 

06470194.JPG

 

Il nous emmena voir la glacière, je l’avoue, je ne la connaissais pas.

Nous sommes remontés par l’allée du pigeonnier carré dont la porte d’entrée d’origine existait encore (nous pouvons la voir sur la page de la monographie de Monsieur Décordes CF plus bas dans le blog

06470007.JPG

 

 

C’est à cette période que je m’investis à fond au château, avec le temps j’obtins même les clés pour pouvoir allé à ma guise dans le bâtiment.

Mes recherches se font de plus en plus précises à un point tel, que je fus souvent cité en exemple pour les personnes désirant se renseigner sur notre histoire.

Monsieur Sagnol me fit même l’honneur de me féliciter ; Une année, alors que tous les ans il faisait une expo photo, il me demanda de l’aide pour les affiches, ce qui me combla bien évidemment.

Cette journée fut excellente, beaucoup de rires, beaucoup de dialogue sur Marie Chaperon qu’il connut très bien, ce que je ne savais pas en revanche, c’est que trois jours plus tard il allait nous quitter.

Revenant le soir de la première, il était accompagné de son épouse, un malaise le prît dans la rue, il tomba sur sa chère terre Issoussoise, il ne se releva plus.

Nous n’avons pas perdu ce jour-là, qu’un grand ami, nous avons aussi perdu un grand homme et un historien émérite.

Jamais je n’oublierais ces jeux de mots, ses rires et surtout ses nombreux conseils.

Issoussois de souche, il vit non loin du château, il descend d’une famille, la famille Bouillant dont Sophie était employée au château sous la famille De Jean, donc avant Madame Chaperon, qui elle-même l’employa à son tour.

Je me souviens avoir parlé avec les grands-parents de Patrick à ce sujet, ils me racontèrent que Sophie avait de nombreux enfants (11 il me semble) et que si les châtelains ne l’avaient pas employée, ils seraient sans doute morts de faim.

Ma 1ere visite au château a été faite avec Patrick Perrault, il organisa une visite guidée ouverte à tous

Dans les écoles de nombreuses répétitions ont été faites pour commémorer cet événement basé sur la révolution, moi-même, je fus membre du clergé ce qui fit beaucoup rire ma famille de me voir en aube.La fête de l’école fut une grande réussite et j’étais impatient que les festivités se poursuivent, dans la journée un tilleul fut planté dans le parc, par Monsieur Lucas.

Nous avons tous dansé en rond autour, habillés en sans-culotte et coiffer du bonnet phrygien.

Cet arbre se trouve toujours dans le parc, il est sur l’allée de droite quand on redescend du pont pas très loin des cantines.C’est alors que la nuit tomba, je me retrouve avec Mathilde au château, la soirée fût bonne sauf vers la fin ou un couple de danseurs traversa le parquet de la salle à manger laissant derrière eux, deux

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de histoire-chateau-issou.over-blog.com
  • Le blog de histoire-chateau-issou.over-blog.com
  • : Essaie sur l'histoire de la ville d'Issou (78440) à travers des photos textes et tous autres documents en particulier sur le château
  • Contact

Recherche

Liens